Biographie

Idir, de son vrai nom Hamid Cheriet, né en 1949 à Aït Lahcène, à 35 km de Tizi-Ouzou, capitale de la Grande-Kabylie, rend hommage à son enfance. Avec le temps vient ce moment important où l’on sent confusément qu’il faut faire le chemin à l’envers pour se sentir totalement rassemblé, unifié, pacifié. Les chansons populaires sont ainsi toutes les routes qui le ramènent à son berceau de paix et d’identité. Grâce à ce disque, Idir opère donc un pèlerinage musical, il nous donne une leçon et un bel exemple de ce que peut être l’ouverture dans un monde où tout semble être déterminé par le désir du repli. Deux mots qui ne vont pas bien ensemble….

Onze chansons qui œuvrent aussi, pour lui et pour nous-mêmes, comme un remarquable travail de mémoire. Idir, légende de la chanson kabyle, se plie à l’exercice du duo pour nous faire écouter un autre sens qu’il donne à ce partage pourtant si commun dans la musique. Le plus difficile n’est pas d’être invité à chanter avec autrui mais de se sentir admis comme un frère. Et non plus comme un étranger que l’on accueille avec bienveillance.

Ce disque est composé de chansons qu’Idir a profondément aimées dans son enfance puis dans sa vie d’artiste. D’autres sont venues à lui comme de belles invitations à se ressembler. Un seul mot clé pour comprendre le sens de ces adaptations : l’équivalence.

Equivalence dans le terrain contrasté de l’émotion, plus que dans la traque acharnée du sens premier. Ameziane Kezzar a ainsi mené ce travail d’adaptation avec la complicité d’Idir. Car il ne fallait pas se risquer à simplement traduire, puisque c’est souvent trahir. La vérité est toujours dans l’intelligence de l’émotion. Et à l’écoute des chansons, se dessine ainsi puissamment la personnalité de ce berger de la conscience. Le chant kabyle, de toute éternité, colle à la vie sociale. Il renvoie spontanément à ces grandes et belles veillées où l’on racontait le monde avec des contes et des énigmes.

C’est l’histoire, là encore, de l’enfant Idir qui écoutait émerveillé sa grand-mère et sa mère poétesse lui enseigner la force vibrante de la culture orale et de la valeur unique du mot. Ce qui explique aussi le choix de ces onze chansons qui portent le texte très haut dans le ciel de notre exception culturelle. Car il n’est question que de cela dans ce disque à la fois bouleversant et revivifiant. Comme si, de l’exaltation de l’enfance, nous pouvions retrouver le chemin de l’espoir en passant par la beauté de cette langue berbère.

 

Lire la suite

Actualités

  • Biographie 21 March 2017

    Idir, de son vrai nom Hamid Cheriet, né en 1949 à Aït Lahcène, à 35 km de Tizi-Ouzou, capitale de la Grande-Kabylie, rend hommage à son enfance. Avec le temps vient ce moment important où l’on sent confusément qu’il faut faire le chemin à l’envers pour se sentir totalement rassemblé, unifié, pacifié. Les chansons populaires sont ainsi toutes les routes qui le ramènent à son berceau de paix et d’identité. Grâce à ce disque, Idir opère donc un pèlerinage musical, il nous donne une leçon et un bel exemple de ce que peut être l’ouverture dans un monde où tout semble être déterminé par le désir du repli. Deux mots qui ne vont pas bien ensemble….

    Onze chansons qui œuvrent aussi, pour lui et pour nous-mêmes, comme un remarquable travail de mémoire. Idir, légende de la chanson kabyle, se plie à l’exercice du duo pour nous faire écouter un autre sens qu’il donne à ce partage pourtant si commun dans la musique. Le plus difficile n’est pas d’être invité à chanter avec autrui mais de se sentir admis comme un frère. Et non plus comme un étranger que l’on accueille avec bienveillance.

Concerts

Ici et ailleurs 2017

  1. La corrida – en duo avec Francis Cabrel
  2. Les larmes de leurs pères – en duo avec Patrick Bruel
  3. On The Road Again version kabyle – en duo avec Bernard Lavilliers
  4. La bohème – en duo avec Charles Aznavour
  5. Né quelque part version kabyle – en duo avec Maxime Le Forestier 
  6. L’hymne de nos campagnes – en duo avec Tryo
  7. Les matins d’hiver – en duo avec Gérard Lenorman
  8. Jardin d’hiver – en duo avec Henri Salvador
  9. Avancer – en duo avec Grand Corps Malade
  10. Lettre à ma fille – en duo avec Tanina
  1. Les larmes de leurs pères (version kabyle)
  2. La bohème (version kabyle)

Idir 2013

  1. Saïd ulamara (Saïd oulamara)
  2. Adrar inu (Ma montagne)
  3. Tuyac n wanzul (Musiques du Sud)
  4. Ccac l-lwiz (Joli foulard)
  5. Sans ma fille (Tbeddel axxam)
  6. Ssiy tafat (Plaisir d’amour)
  7. Ibeddel zzman (Les temps changent)
  8. Tajmilt i Ludwig (Clin d’œil à Ludwig)
  9. Uffiy (Sept garçons)
  10. Targit (Faisons un rêve – Scarborough Fair)
  11. Tayemmatt (Naissance du Monde)

La France des couleurs 2007

  1. Je viens de là où l’on m’aime (avec Féfé et Leeroy)
  2. La France des couleurs (Multi-artistes)
  3. Ce Cœur Venu D’ailleurs (avec Noa)
  4. Marche sur Jérusalem (avec Akhenaton)
  5. Lettre à ma fille (texte de Grand Corps Malade)
  6. Africa Taferka (avec Tiken Jah Fakoly)
  7. Retour (avec Sinik)
  8. Ya Babba (avec Wallen)
  9. Mama (avec Daniel, Guizmo et Manu de Tryo)
  10. Sous le soleil de Marseille (avec Kenza Farah)
  11. Afous (avec Kore)
  12. Médailles en chocolat (avec Disiz la Peste)
  13. A mon père (avec Nâdiya)
  14. Pèlerinage (avec Oxmo Puccino)
  15. Doù je viens (avec Rim K et Sniper)

Entre scènes et terres (Live) 2005

  1. Isefra (Live)
  2. Cfiy (Live)
  3. Mliyi (Live)
  4. Abehri Tmeddit (Le vent du soir) (Live)
  5. Ssendu (Live)
  6. A Vava Inouva (Live)
  7. Tizi Ouzou (Live)
  8. Tamacahut (Live)
  9. Cteduyi (Live)
  10. Pourquoi cette pluie ? (Live)
  11. Awah Awah (Live)
  12. Zwit Rwit (Live)

Deux rives, un rêve 2002

  1. Pourquoi cette pluie ? (paroles de Jean-Jacques Goldman)
  2. A Vava Inouva 2
  3. Trompettes…
  4. Tizi Ouzou (San Francisco)
  5. Azwaw
  6. Ssendu
  7. Zwit Rwit
  8. Yelha Wurar
  9. Illusions (Awah Awah 2)
  10. Tiwizi
  11. Sirhiyi
  12. Isaltiyen
  13. Chteduyi
  14. Chfigh

Identités 1999

  1. A Vava Inouva 2
  2. A Tulawin (Une algérienne debout)
  3. Un homme qui n’a pas de frère…
  4. Exil (Aghrib)
  5. Tizi Ouzou
  6. Révolution (Tagrawla 2)
  7. Fable (Tamachahuts 2)
  8. Illusions (Awah Awah 2)
  9. Le Jour du don (Tiwizi 2)
  10. Mémoires (Cfigh 2)

Les chasseurs de lumières 1993

  1. Ay alxir inu (Tendresse)
  2. Anda yella (La longue attente)
  3. Adrar (Le silence de la montagne)
  4. Snitraw (Ma guitare) (Version 1)
  5. Yelha Wurar (Air de la fête)
  6. Baba-S (Papa)
  7. Ageggig (La fleur)
  8. Mimmi (Mon petit)
  9. A behri tmeddit
  10. Snitraw (Version 2)
  11. Byan warrac
  12. Ameddyaz (La mort du poète)
  13. At zik (Poème écologique)
  14. Twareg (Les touaregs)

Ay Arrac Ney 1979

  1. Isefra (Live)
  2. Cfiy (Live)
  3. Awah awah
  4. Achawi
  5. Ay arrach nnegh
  6. Amnafeq
  7. Weltma
  8. Aghrib
  9. Hay hay a Mumi
  10. Asif abes

A Vava Inouva 1976

  1. A vava inouva
  2. Isefra
  3. Ssendu
  4. Azger
  5. Murleg
  6. Zwit Rwit
  7. Cfig
  8. Azwaw
  9. Tagrawla
  10. Tigri bw gdud
  11. Acawi
  12. ay arac nneg
  13. Cteduyi
  14. Izumal
  15. L’mut
  16. Agrib

Discographie

Photos

Vidéos